Human malignant melanoma: immunohistochemical staining for CD146. Note membrane staining of metastatic melanocytes and endothelial cells. CD146: clone N1238

CD146 (MCAM)

cd146-mcam

Description de l'antigène

La protéine CD146 est également connue sous les noms de molécule de surface associée au mélanome métastatique, de MUC18, d'antigène A32, de S-Endo-1 et de molécule d'adhésion cellulaire du mélanome, MCAM ou Mel-CAM. La molécule CD146 a été à l'origine définie comme un marqueur de la progression tumorale et de la formation de métastases dans le mélanome humain. Plus récemment, on a détecté son expression dans les cellules endothéliales, dans le muscle lisse et dans le cortex cérébelleux.

Structurellement, CD146 est une glycoprotéine membranaire intégrale de 113 kD avec le domaine "immunoglobulin-like" caractéristique V-V-C2-C2-C2. Elle présente une homologie considérable avec la molécule d'adhésion des neurones de poulet, avec la gicérine de poulet et avec la neuroline de poisson rouge, et est également étroitement apparentée à la glycoprotéine luthérienne du groupe sanguin humain. Bien que la molécule CD146 ait une fonction de molécule d'adhésion cellulaire, elle interagit avec un ligand non encore caractérisé.

Le CD146 peut être induite dans tous les lymphocytes T par l'intermédiaire de la stimulation de PHA, de l'antigène de rappel, du superantigène et du récepteur des cellules T / CD3. De plus, certains rapports suggèrent que la molécule CD146 est impliquée dans l'extravasation et le homing des lymphocytes T activés. La protéine CD146 peut promouvoir la progression des tumeurs du mélanome humain, probablement par l'augmentation des interactions entre les cellules du mélanome et les cellules endothéliales. Par contre, la protéine CD146 pourrait avoir une activité de suppresseur de tumeur dans le carcinome du sein, avec une perte fréquente de son expression.

Caractéristiques Produits

Caractéristiques Produits

Documents

Documents

Ressources

Ressources

Description de l'antigène

La protéine CD146 est également connue sous les noms de molécule de surface associée au mélanome métastatique, de MUC18, d'antigène A32, de S-Endo-1 et de molécule d'adhésion cellulaire du mélanome, MCAM ou Mel-CAM. La molécule CD146 a été à l'origine définie comme un marqueur de la progression tumorale et de la formation de métastases dans le mélanome humain. Plus récemment, on a détecté son expression dans les cellules endothéliales, dans le muscle lisse et dans le cortex cérébelleux.

Structurellement, CD146 est une glycoprotéine membranaire intégrale de 113 kD avec le domaine "immunoglobulin-like" caractéristique V-V-C2-C2-C2. Elle présente une homologie considérable avec la molécule d'adhésion des neurones de poulet, avec la gicérine de poulet et avec la neuroline de poisson rouge, et est également étroitement apparentée à la glycoprotéine luthérienne du groupe sanguin humain. Bien que la molécule CD146 ait une fonction de molécule d'adhésion cellulaire, elle interagit avec un ligand non encore caractérisé.

Le CD146 peut être induite dans tous les lymphocytes T par l'intermédiaire de la stimulation de PHA, de l'antigène de rappel, du superantigène et du récepteur des cellules T / CD3. De plus, certains rapports suggèrent que la molécule CD146 est impliquée dans l'extravasation et le homing des lymphocytes T activés. La protéine CD146 peut promouvoir la progression des tumeurs du mélanome humain, probablement par l'augmentation des interactions entre les cellules du mélanome et les cellules endothéliales. Par contre, la protéine CD146 pourrait avoir une activité de suppresseur de tumeur dans le carcinome du sein, avec une perte fréquente de son expression.

Récemment consultés

Afficher tout