Human tonsil: immunohistochemical staining for CD141. Note membrane staining of the basal cells of the squamous mucosa, endothelium and a subset of dentritic cells. CD141: clone 15C8

CD141 (Thrombomodulin)

cd141-thrombomodulin

Description de l'antigène

La thrombomoduline est une glycoprotéine transmembranaire de 75 kD qui peut accélérer l'activation de la protéine C. La protéine C activée possède une activité de coagulant en se combinant avec la protéine S pour inactiver les facteurs Va et VIIIa de la voie de la coagulation sanguine et en se liant à la thrombine.

Plusieurs facteurs régulent l'expression de la thrombomoduline. La régulation à la baisse de la thrombomoduline pourrait être induite par la cytokine interleukine-1, par le facteur de nécrose tumorale et par l'endotoxine. Les agents qui activent la production d'AMP cyclique, telle la forskoline, pourraient
réguler l'activité de la thrombomoduline à la hausse dans les cellules endothéliales.

La thrombomoduline a été identifiée dans plusieurs tissus normaux. Ceux-ci incluent les cellules du revêtement des artères, des veines, des capillaires et des vaisseaux lymphatiques, ainsi que
les cellules mésothéliales, les cellules du revêtement des méninges, les cellules synoviales, les syncitiotrophoblastes,
les mégacaryocytes et les plaquettes.

La réduction de l'expression de la thrombomoduline pourrait jouer un rôle dans les métastases des carcinomes à cellules squameuses. La thrombomoduline est absente de la plupart des adénocarcinomes pulmonaires, mais elle est exprimée dans les mésothéliomes pleuraux malins, dans les tumeurs vasculaires et dans les choriocarcinomes.

Caractéristiques Produits

Caractéristiques Produits

Documents

Documents

Ressources

Ressources

Description de l'antigène

La thrombomoduline est une glycoprotéine transmembranaire de 75 kD qui peut accélérer l'activation de la protéine C. La protéine C activée possède une activité de coagulant en se combinant avec la protéine S pour inactiver les facteurs Va et VIIIa de la voie de la coagulation sanguine et en se liant à la thrombine.

Plusieurs facteurs régulent l'expression de la thrombomoduline. La régulation à la baisse de la thrombomoduline pourrait être induite par la cytokine interleukine-1, par le facteur de nécrose tumorale et par l'endotoxine. Les agents qui activent la production d'AMP cyclique, telle la forskoline, pourraient
réguler l'activité de la thrombomoduline à la hausse dans les cellules endothéliales.

La thrombomoduline a été identifiée dans plusieurs tissus normaux. Ceux-ci incluent les cellules du revêtement des artères, des veines, des capillaires et des vaisseaux lymphatiques, ainsi que
les cellules mésothéliales, les cellules du revêtement des méninges, les cellules synoviales, les syncitiotrophoblastes,
les mégacaryocytes et les plaquettes.

La réduction de l'expression de la thrombomoduline pourrait jouer un rôle dans les métastases des carcinomes à cellules squameuses. La thrombomoduline est absente de la plupart des adénocarcinomes pulmonaires, mais elle est exprimée dans les mésothéliomes pleuraux malins, dans les tumeurs vasculaires et dans les choriocarcinomes.

Récemment consultés

Afficher tout